Étiquettes

, , , , ,

via Charité Chrétienne

source:  https://observatoiredumensonge.com/2017/12/21/charite-chretienne/

 

Par Christian Michel

Ce pays, c’est le mien… La France… C’est ma maison… mon Chez Moi
Chers réfugiés et autres migrants, voire résidents illégaux depuis longtemps, accueillis par Charité Chrétienne, CHEZ MOI…
Là où tu vivais, dans ton pays d’origine… ta vie est devenue un enfer… C’est la guerre, tu subis et toute ta famille (femme, enfants, amis, vieux parents, etc.) des agressions de toutes sortes : mutilations, viols, meurtres sordides, tortures et assassinats gratuits, bombardements…. Tu n’en peux plus… Il faut sortir de cet enfer (je te comprends). Alors tu as une solution que tu veux mettre rapidement en application… Mais voilà…
Tu sais qu’il y a d’autres pays, loin du tien, où il fait « bon vivre » (l’idéal dont tu te fais), où les citoyens sont respectés et en sécurité. Tu sais aussi que dans ces pays, ils ouvrent largement les bras à toi et tes congénères qui vivent les mêmes tourments. Alors…
Tu n’as plus qu’une seule pensée : trouver de l’argent, à n’importe quel prix (le vol si nécessaire), afin de pouvoir partir de ton pays (inclus tes habitudes, ta culture et ta langue). Enfin, tu finis par partir, sachant que ton voyage sera très périlleux, avec de gros risques de mourir (toi et ta famille) en cours de route (assassiné ou noyé). Et par bonheur…
Ton Dieu qui t’a guidé a été avec toi. Tu arrives au bout du voyage et tu réclames l’asile dans un de ces pays que tu espérais te recueillir et te traiter… Enfin!… En tant qu’être humain digne de ce nom. Mais voilà… Ce pays, c’est le mien… La France… C’est ma maison… mon Chez Moi… Alors…
Tu t’attends presque à ce qu’on déploie le tapis rouge à ton arrivée… Déception! La politique migratoire de cette France que tu espérais, est trop surchargée de migrants. Elle ne peut pas t’offrir le rêve des plus audacieux que tu t’étais forgé! Le seul soulagement qui te reste, c’est que l’impossible est fait. Il te permet de te loger, autant que possible décemment, et de t’assurer de pourvoir, tout juste, à tes besoins essentiels : boire, manger, dormir et faire tes besoins à peu près décemment… Et espérer que ton cas sera traité le plus tôt possible. Mais voilà…
Parti avec ton bagage culturel (langue, habitudes alimentaires, culture, métier ou profession et religion) il y a un fossé avec celui de tes hôtes… C’est chez moi! Et là… En plus de vivre la précarité liée à ta situation de réfugié, tu commences à te plaindre que : ta culture, ton alimentation et ta religion, ta façon de travailler, de manger, de te déplacer, etc. ne sont pas respectés. Alors…
Tu revendiques, tu te plains… Tu vas jusqu’à ne pas respecter celles et ceux qui font de leur mieux dans les conditions, afin de t’offrir le maximum nécessaire (tu ne l’avais plus chez toi) qu’ils et elles peuvent avec courage et détermination te donner un maximum. Plus encore…
Tu finis par exiger… Tu n’aimes pas le porc… Il te faut de l’agneau (tué à ta façon que chez nous, trouvons barbare, et sans respect pour l’animal qui donne sa vie pour te nourrir). Si tu n’obtiens pas ce que tu veux… Tu cries, tu injures dans ta langue, tu deviens violent, tu violes quand tu manques de sexe et par la suite… Tu chantes en choeur… « nique la France!… ». Qu’est-ce qu’il nous faut comprendre?…
Devons-nous remettre en cause notre CHARITÉ CHRÉTIENNE?
Tu as été accueilli ici par « Charité Chrétienne ». C’est mon éducation, ma religion et ma croyance en la Charité, QUI NOUS COMMANDE d’avoir le RESPECT de la vie humaine; cela se traduit par ce qui t’es offert avec le maximum qu’on peut faire…
Mais la Charité Chrétienne a des limites. Elle a des besoins aussi importants que les tiens. Entre autres besoins…
Ici, tu es en France, dans un des pays où la Charité Chrétienne règne. Elle est chez elle et elle s’attend à être respectée. Que tu le veuilles ou non, tu n’es pas chez toi, mais chez moi…
Chez nous, c’est, touts celles et ceux qui sont venus chez moi. Quelque soit ta culture ou religion mais qui respecte MA CULTURE FRANÇAISE telle qu’elle est : langue, le français de source gréco-romaine, mes croyances et rites Judéo-Chrétiens, mes lois civiles et en matières judiciaires et criminelles…. Pour résumer, tu vis comme un Français (ta religion t’appartient… tu la gardes et la pratique pour toi, CHEZ TOI) ou… Tu dégages. Rappelles-toi…
Tu es dans ma maison appelée France. Elle appartient aux Français qui l’ont bâtie. Seule notre CHARITÉ CHRÉTIENNE fait en sorte que tu es ici chez moi.
SI J’ALLAIS CHEZ TOI, DANS TON PAYS, TA MAISON… ACCEPTERAIS-TU N’IMPORTE QUELLE DEMANDE DE MA PART QUI TE DEMANDERAIT, DE CHANGER TES HABITUDES LES PLUS FONDAMENTALES ET ANCRÉES DANS TA CULTURE? Pour avoir vécu dans plusieurs pays dans le monde (y compris le tien ou un semblable)… Ma réponse est… NON… Et je suis sûr de ne pas me tromper; et tu aurais raison!
Ce n’est pas ce que tu fais dans notre France! Tu es bienvenue, tant et aussi longtemps que tu pratiques ta religion chez toi (point final) et que pour le reste, tu t’intègres à notre culture… Ça ne te convient pas? Retourne dans ton pays d’origine… Peut-être qu’alors tu prendras vraiment conscience de ce que tu viens de quitter.

Christian Michel